Demande de disponibilité
du
Date de fin de la réservation au
Date de début de la réservation Réponse par email sous 24 ou 48h
française English italiano deutsch

A proximité de votre hébergement en corse du sud

Afficher/Masquer

Campomoro

Un lieu à voir absolument près de votre hébergement en Corse du Sud est le village de Campomoro, sa tour génoise et ses côtes sauvages, que vous pouvez apercevoir depuis la terrasse de votre villa à la résidence Cantu di Mare. Campomoro, qui tire son nom de « camp des Maures » est un petit village de pêcheurs niché dans un site protégé et classé.

Ce qui frappe en arrivant à Campomoro, c´est la sérénité du lieu. Au terme d´une petite route verdoyante, offrant une vue exceptionnelle sur le golfe du Valinco, cette petite station balnéaire a des airs de bout du monde et un charme intact. Pas de grandes constructions, juste une belle plage à l´eau claire et des montagnes qui s´élèvent rapidement..


La construction de la tour

Des centaines de tours ont été édifiées à partir du 16ème siècle sous la République de Gênes le long du littoral pour protéger le territoire des attaques des pirates barbaresques qui écumaient les côtes méditerranéennes, d'où le nom de tour génoise qui demeure aujourd'hui. C'est à la demande du gouverneur Pier Battista Cattaneo que fut érigée la plus grande tour génoise sur l'emplacement de Campomoro au cours de l'année 1585/1586 . Dessinée par l'ingénieur napolitain Domenico Pelo, la tour fut construite sous l'égide de Carlo Spinola, nommé commissaire des travaux. Le financement était lié en partie à la pêche au corail et à « la corvée » (impôt local). Bien que difficile d'accès en raison de son éloignement des habitations, de problèmes d'approvisionnement en eau et en chaux, le lieu fut choisi pour son site stratégique. Les travaux avancent rapidement dans un premier temps – le 17 septembre ¼ de l'édifice était déjà construit – puis en raison d'un hiver rigoureux, de la mauvaise qualité de la chaux et d'un grand nombre d'hommes malades, les travaux ralentissent. La tour fut achevée en mai 1586.

De cette tour, que l'on peut visiter, part l'ancien sentier douanier qui a été aménagé et entretenu, grâce à l'action du Syndicat Elisa. Le visiteur peut suivre ce chemin sur les traces des hommes qui, depuis l'âge de bronze, ont parcouru et exploité ces terres. Il est ainsi libre de cheminer entre mer, maquis et roches sculpturales, y rencontrer le merle bleu et l'alouette lulu tout en s'imprégnant des senteurs de myrte et d'immortelle. Dans ce paysage paradisiaque, le visiteur pourra rêver en contemplant les goélands rasant les flots, les tours qui gardent l'horizon et les murets qui ne semblent jamais finir.